Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

RÉSUMÉ : Carleton a conservé son avance lors de la Classique de la capitale

Vendredi 2 Février 2018
Gee-Gees women’s basketball team in action against Carleton
Photo: 
Greg Mason

Lors de la Classique de la capitale, les Gee-Gees se sont inclinées par la marque de 57‑41 devant leurs ennemies jurées, les Ravens de Carleton, deuxièmes au classement national.

Les Ravens étaient époustouflantes au premier quart : elles ont réussi 50 % de leurs lancers et 43 % de leurs tirs de trois points. Les Gee-Gees, quant à elles, ont eu de la difficulté à trouver leur rythme, elles qui n’ont inscrit que neuf points, contre 24 pour les Ravens, et n’ont réussi que 20 % de leurs paniers de deux points.

Les Gee-Gees ont réussi à se ressaisir lors des trois derniers quarts et ont livré une chaude lutte dans un match qui était relevé sur le plan défensif, mais au bout du compte, c’était trop peu trop tard : les Gee-Gees ont été incapables de combler l’écart qui s’était creusé au premier quart.  

La garde de deuxième année Amélie Hachey, originaire de Drummondville, au Québec, a encore une fois terminé en tête de son équipe avec 16 points, dont trois tirs de trois points. Hachey, qui a fait remarquer que son équipe est encore jeune, croit que les Gee-Gees ont fait un autre pas dans la bonne voie vendredi soir, car elles n’ont pas perdu 66-36 comme lors du dernier affrontement contre les Ravens. Hachey est d’avis que les Gee-Gees se rendront en séries éliminatoires.

L’entraîneur-chef Andy Sparks avoue que Carleton est la meilleure équipe au pays, mais déclare : « Je suis content de notre performance, surtout de notre défense au deuxième et troisième quart. Je crois que cela montre de quoi sont capables nos joueuses de première et deuxième année ». Il souligne notamment l’« excellent » jeu défensif de la garde de deuxième année Aliisa Heiskanen. La joueuse originaire de Thunder Bay, en Ontario, est fort prometteuse.

Les Gee-Gees prendront la route le week-end prochain pour affronter l’Université Laurentienne et l’Université Nipissing. À l’approche des séries éliminatoires, l’équipe occupe actuellement le troisième rang de la conférence est des SUO, tout juste derrière Carleton et Queen’s, qui ont réussi à se classer au niveau national.