Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

RÉSUMÉ : Les Gaels ont eu raison des Gee-Gees au pavillon Montpetit

Vendredi 16 Février 2018
Brooklynn McAlear-Fanus in action
Photo: 
Greg Mason

À l’approche des séries éliminatoires, le classement devient de plus en plus important. Vendredi soir, au pavillon Montpetit, l’équipe de basketball féminin des Gee-Gees a tenu tête aux Gaels de l’Université Queen’s, mais après un match palpitant et chaudement disputé, les Gaels ont signé une victoire de 63-50.

Les deux équipes ont connu un très bon premier quart, qui a donné le ton au reste du match. À la fin du premier quart, les Gee-Gees avaient une mince avance de 13-12. Les huit points marqués par Brooklynn McAlear-Fanus au début du match ont nourri les efforts des Gee-Gees à l’attaque. Énergique, la joueuse a tout tenté pour monter au panier.

Au deuxième quart, les Gaels ont trouvé leur rythme à l’attaque et ont marqué 20 points, contre 12 seulement pour les Gee-Gees. Quand les deux équipes se sont dirigées vers les vestiaires, Queen’s menait par la marque de 32-25.

Au troisième quart, la bataille a été serrée tout comme elle l’avait été au premier quart. Les deux équipes se sont échangé le ballon à tour de rôle et ont imposé une cadence digne des séries éliminatoires. La présence d’Angela Ribarich dans la zone restrictive a permis aux Gee‑Gees de rester dans le match, les Gaels n’ayant réussi à accroître leur avance que par un seul point.

La lutte acharnée des Gee-Gees au début du quatrième quart n’a malheureusement pas suffi à contrecarrer l’attaque des Gaels.

McAlear-Fanus a été la meilleure marqueuse des Gee-Gees, elle qui a obtenu 17 points, trois rebonds et deux passes décisives. Quant à Ribarich, elle a obtenu 16 points et sept rebonds.

« Notre problème aujourd’hui, c’était notre défense. Nous avions travaillé sur celle-ci toute la semaine, mais nous ne sommes pas arrivées à mettre en pratique ce que nous avions appris, a dit McAlear-Fanus. Je pense que nous découvrons nos forces. Même si nous avons perdu aujourd’hui, je crois que la chimie s’installe dans l’équipe, ce qui est important pour les séries. »

Andy Sparks, l’entraîneur-chef des Gee-Gees, partage l’avis de la meneuse McAlear-Fanus et souligne que les lacunes à la défense ont joué un grand rôle dans la défaite. Il fait remarquer aussi que le match a été décevant pour son équipe, qui réussit habituellement à marquer davantage.

« Il faut se défendre, ce que nous n’avons pas fait ce soir, a affirmé Sparks. Les Gaels effectuaient, elles aussi, des changements à la défense et nos jeunes joueuses n’étaient pas prêtes à s’ajuster. Les deux premiers quarts sont représentatifs du reste du match et nous avons éprouvé des difficultés aux deux bouts du terrain. »

Les Gee-Gees mettront fin à leur saison régulière samedi soir. Le match contre les Lions de York débutera à 18 h et sera retransmis en direct sur OUA.tv.