Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

RÉSUMÉ : Les Stingers arrachent la victoire en prolongation lors du dernier match avant les séries éliminatoires

Dimanche 18 Février 2018
The Gee-Gees and the Stingers battle it out on the ice
Photo: 
Greg Mason

Pour le dernier match de la saison du RSEQ, les Gee-Gees se sont rendues à Montréal pour affronter les Stingers de Concordia. Même si le match n’avait aucune incidence sur le classement des deux équipes au sein du RSEQ, les Gee-Gees et les Stingers, sachant qu’elles allaient s’affronter à nouveau dans quatre jours, voulaient se préparer mentalement pour le match de demi-finale.

Les deux équipes ont tout donné même si leur classement n’était pas en jeu. Cinq périodes ont été nécessaires pour couronner les championnes du dernier match de la saison régulière du RSEQ.

Après avoir dominé pendant les premières minutes de jeu, les Gee-Gees ont ouvert la marque : Roxanne Rioux a passé la rondelle à Sara Lachance, qui a déjoué la gardienne des Stingers.

La gardienne de quatrième année des Gee-Gees, Maude Lévesque-Ryan, qui est originaire de Rimouski, au Québec, est restée solide devant le filet après le but de son équipe, les Stingers ayant mis alors beaucoup de pression sur les Gee-Gees.

Bien qu’Ottawa soit la meilleure équipe des U SPORTS en avantage numérique, elle n’a pas réussi à inscrire un seul but lors des cinq avantages numériques du match.

Julie Lévesque, qui est étudiante de cinquième année en éducation et est originaire de Chicoutimi, au Québec, a marqué le deuxième but des Gee-Gees grâce à une passe de Jocelyn Ballantyne, qui porte le numéro 12 et est étudiante de première année en criminologie.

Les Gee-Gees menaient 2-0 quand elles se sont retirées au vestiaire après la première période et elles étaient en feu quand elles sont revenues sur la patinoire! Les Gee-Gees ont dominé le jeu en deuxième période, tout comme elles l’avaient fait en première. Toutefois, après environ 15 minutes de jeu, le vent s’est mis à tourner et les Stingers ont pris le contrôle peu à peu. Concordia a marqué son premier but alors qu’il restait 4:12 à jouer en deuxième période.

Le vent a continué de tourner par la suite quand les Gee-Gees ont écopé de deux punitions à la fin de la deuxième période : une première à 1:37 pour avoir fait trébucher et une deuxième à 0:28 pour avoir retenu le bâton. À leur retour du vestiaire, au début de la troisième période, les Gee-Gees ont réussi à empêcher les Stingers de marquer en avantage numérique et ont filé tout droit vers l’autre bout de la patinoire, où elles n’ont pas réussi à déjouer la gardienne de Concordia.

Vers la moitié de la troisième période, les Stingers ont profité d’un rebond devant le filet des Gee-Gees pour égaliser la marque à 2-2, ce qui leur a redonné espoir. Malgré d’excellentes occasions de marquer de part et d’autre, les deux équipes ont fait chou blanc pendant les dernières minutes de jeu et le match s’est poursuivi en prolongation.

Ce sont les Gee-Gees qui ont eu la meilleure occasion de marquer de la première période de prolongation : vers le milieu de la période, une passe a trouvé Mélodie Bouchard qui se trouvait à la ligne bleue des Stingers, mais la joueuse n’a malheureusement pas réussi à marquer en échappée. Les Stingers auraient le dernier mot après 1:11 en deuxième période de prolongation et l’emporteraient 3-2.

Les Gee-Gees et les Stingers s’affronteront encore une fois jeudi lors des demi-finales du RSEQ. Les Gee-Gees, troisièmes, se rendront à Montréal pour disputer le premier de deux ou trois matchs contre les Stingers, deuxièmes.