Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

Carleton s’empare de la Coupe Wilson en l’emportant 72-69 sur Ottawa

Samedi 2 Mars 2013

Le match de la Coupe Wilson entre les Gee-Gees et les Ravens de Carleton, qui a eu lieu samedi soir à l'ancien Maple Leaf Gardens, a été débordant d'émotion.

Malgré sa remontée admirable, Ottawa a dû dire adieu à la Coupe Wilson et à sa chance de remporter le trophée pour la première fois depuis 20 ans après une défaite de 72-69 contre les Ravens de Carleton. Avec 4,7 secondes au chronomètre, Warren Ward a eu la chance de créer l'égalité avec un lancer de trois points de très loin, mais a raté la cible. Ainsi, Carleton remporte la Coupe Wilson pour la huitième fois en onze ans.  

« Nous avons eu de la misère avec nos rebonds, ce qui nous cause bien des ennuis, car on permet à l'équipe adverse de reprendre possession du ballon et ça leur donne des tas de chances. On ne peut ni donner le ballon à une équipe de cette trempe, ni la laisser récupérer les rebonds », commente James Derouin, l'entraîneur-chef des Gee-Gees.  

« Carleton est une équipe au talent défensif si prononcé que nous n'avons pas pu jouer de façon normale. C'est vraiment dommage, car si nous avions pu trouver notre rythme plus tôt, le résultat du match aurait pu être tout autre », ajoute Derouin. « Même si nous avons perdu ce soir, la fin de semaine est quand même un succès, car nous avons accompli notre mission : nous qualifier pour la compétition nationale. »  

Après un premier quart très serré, les Ravens ont décollé lors du deuxième quart, prenant une avance de huit points alors qu'il restait un peu plus de sept minutes avant la demie. Après avoir passé la plus grande partie du premier quart sur le banc après s'être attiré trop de fautes, Warren Ward a mobilisé son équipe lorsqu'il a repris sa place au deuxième quart, réduisant l'avance des Ravens à trois points.

Cependant, les Ravens ont riposté en enchaînant des lancers de trois points cruciaux. Philip Scrubb s'en est chargé; à la demie, il avait déjà inscrit dix points. En fait, l'avance des Ravens à la demie était justement de dix points. Les Gee-Gees, qui ont provoqué neuf revirements durant la première demie, semblaient éprouver de la difficulté à maîtriser le ballon.   

Les Gee-Gees ont trouvé leur rythme au troisième quart, durant lequel ils talonnaient les Ravens par cinq points. Cependant, Carleton a récupéré quatorze rebonds contre les sept rebonds d'Ottawa, ce qui a permis aux Ravens de rebâtir leur avance rapidement.

Le combat s'est poursuivi lors du quatrième quart, lors duquel Ottawa a réussi des paniers lors des deux dernières minutes du match, réduisant l'avance des Ravens à cinq points une fois de plus. Ottawa a tout donné à la fin du match : Warren Ward, gêné par deux défenseurs, a marqué un lancer de trois points qui semblait irréalisable alors qu'il ne restait que 4,7 secondes.

Après cet exploit de Ward, la défense impeccable des Gee-Gees a obligé les Ravens de garder la balle trop longtemps avant de la mettre au jeu. Par conséquent, ils ont dû donner le ballon aux Gee-Gees. Le ballon en sa possession, Ward n'a pas pu créer l'égalité de l'autre bout du terrain. Les Ravens ont donc gagné la Coupe Wilson par un modeste trois points.

En fin de compte, les Ravens ont pu contrôler le rythme du match, imposant leur volonté aux Gee-Gees et les obligeant à faire des erreurs atypiques. Ottawa a provoqué treize revirements et n'a récupéré que 28 rebonds contre les 40 rebonds de l'adversaire.  

« J'ai récolté deux fautes très tôt, et ça nous a nui. Je n'ai pas joué autant que j'aurais dû. Notre autre problème était les rebonds. Nous avons été affreux à ce chapitre; il faudra faire bien mieux au championnat national », analyse l'attaquant des Gee-Gees Warren Ward.

Ward a enregistré dix points dans plus d'une catégorie : il a accumulé 27 points, dix rebonds et trois passes. Le centre de troisième année Gabriel Gonthier-Dubue a ajouté quatorze points et a récupéré sept rebonds, tout en ne s'asseyant au banc que pour deux minutes.

Malgré leur défaite, les Gee-Gees gagnent la médaille d'argent et prendront part au championnat de la finale à huit du SIC à la Place Banque Scotia la fin de semaine prochaine.

Durant la saison régulière, Carleton a vaincu Ottawa lors des deux rencontres entre ces équipes rivales. Cependant, c'est contre Ottawa que Carleton a enregistré son pire résultat en attaque, soit 63 points, lors de la Classique de la capitale à la Place Banque Scotia. Lorsque les Ravens et les Gee-Gees se sont affrontés à nouveau, trois périodes de prolongation ont été nécessaires avant la victoire de 111-107 des Ravens.  

Les Gee-Gees songeront maintenant à la fin de semaine prochaine, lors de laquelle ils prendront part au championnat de la finale à huit du SIC à la Place Banque Scotia. Les classements du tournoi seront annoncés par le SIC dimanche soir.  

POINTAGE :

Pointage par quart

1er

2e

3e

4e

Total

Ottawa

14

14

17

24

69

Carleton

17

21

16

18

72