Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

Waterloo a le dessus sur les Gee-Gees

Vendredi 6 Janvier 2017
Two basketball players, one defending and one dribbling with the ball.
Photo: 
David Van Slingerland

L’équipe féminine de basketball de l’Université a connu un mauvais début d’année 2017 en s’inclinant 67-50 contre les Warriors de Waterloo, vendredi soir. Le jeu habituellement fiable des meneuses n’a pas été à la hauteur ce soir en raison de la maladie et des blessures. Waterloo a réussi 40 % de ses paniers de deux points pour obtenir sa troisième victoire de la saison.

« Nous avons eu de la difficulté à protéger le ballon aujourd’hui. Nous espérons jouer avec plus de rythme demain », a expliqué l’entraineur-chef Andy Sparks.

L’Université d’Ottawa a commencé le match avec une bonne vitesse, comblant un déficit de quatre points et prenant une mince avance tôt au premier quart. Waterloo a toutefois repris les devants avec deux minutes et demie à faire au quart. La garde de troisième année Ariane Lefebvre a réussi un panier de trois points pour égaler la marque à 12-12. Après une faute, Waterloo a pris une avance d’un point à la fin du quart.

Les Gee-Gees ont eu de la difficulté au début du deuxième quart, ce qui a permis à Waterloo de prendre une plus grande avance. La joueuse de quatrième année des Warriors Emily Wilk a réalisé trois paniers de trois points. Waterloo a terminé le quart avec une avance de 12 points et Wilk a terminé la rencontre avec 16 points.

La joueuse de première année Amelie Hachey et la vétérane Melina Wishart ont aidé leur équipe à se reprendre au troisième quart avec des paniers de trois points. En resserrant sa défensive, Ottawa a forcé deux revirements en zone de Waterloo. Les Gee-Gees ont terminé le quart huit points derrière Waterloo.

L’Université d’Ottawa a eu de la difficulté à produire en attaque et à empêcher Waterloo de marquer au quatrième quart. Les Gee-Gees ont été devancées 36-22 au chapitre des rebonds.

L’entraineur Sparks souligne la production offensive constante de la journée de première année Amelie Hachey et de l’athlète de troisième année Danielle Marion qui ont amassé 10 points chacune, la meilleure offensive de l’équipe.

« Je donne tout le crédit à Waterloo, elles ont bien joué ce soir. Elles ont travaillé un peu plus fort que nous, leurs petites joueuses ont fait un excellent travail avec les éléments de base. »

L’Université d’Ottawa disputera un autre match demain soir, à 18 h, à l’Université Wilfrid Laurier. Vous pouvez le regarder en ligne sur  OUA.tv.  

STATISTIQUES