Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

PROFIL D’UNE RECRUE : Timmons apporte une excellence défensive de la Nouvelle-Écosse

Vendredi 13 Janvier 2017
Timmons dribbling.

L’équipe féminine de basketball des Gee-Gees est fière d’annoncer l’engagement de sa première recrue pour la saison 2017, la joueuse de Wolfville en Nouvelle-Écosse, Maia Timmons.

La garde de cinq pieds six a représenté sa province lors des cinq dernières années et a participé à quatre occasions aux championnats nationaux de Basketball Canada. Elle a également aidé son équipe, les Griffons de l’école secondaire Horton, à remporter le championnat provincial 2016, prouvant la puissance de ce programme en basketball.

« Nous sommes excités que Maria soit notre première recrue parce qu’elle est une joueuse qui aime apporter un rythme rapide et son excellente vision du terrain sera un atout pour nous », indique l’entraineur-chef des Gee-Gees Andy Sparks, qui a aussi souligné l’excellence de Timmons en défensive, qu’elle a démontrée lors des championnats nationaux U17 en 2016.

« J’aime la défensive », note Timmons, simplement, mais avec passion. « J’anticipe et je lis bien le ballon. Normalement, je surveille le meneur de l’autre équipe partout sur le terrain. » Au sujet de ses équipes actuelles, elle ajoute : « notre jeu de transition est important ou nous aimons courir. »

La future Gee-Gees a aussi été impliquée dans le partage de son amour du basketball grâce au programme à succès Play Unified de l’école Horton. Un partenariat avec les Olympiques spéciaux de la Nouvelle-Écosse a aidé Timmons et son équipe de basketball à créer une équipe « unifiée » qui intègre des joueuses de basketball compétitives et des élèves de l’école ayant des troubles physiques et intellectuels. Ce programme est le premier de la sorte au Canada.

Timmons, qui maintient une excellente moyenne scolaire de 97 % prévoit étudier les sciences biomédicales et considère jouer au basketball universitaire depuis longtemps. Elle a visité l’Université d’Ottawa lors du week-end des anciennes de l’équipe en septembre, où la camaraderie entre les générations de joueuses était bien présente, et elle a signé sa lettre d’intention à la fin novembre.

« Une chose qui importait dans ma décision était de vivre une nouvelle expérience », explique Timmons qui visitait la ville d’Ottawa pour la première fois. « Je suis intéressée par l’étude de la neuroscience et de la psychologie sociale. »