Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

Les Gee-Gees portent leur fiche à 6-1 avec une victoire de 80-48 contre Waterloo

Samedi 23 Novembre 2013
Photo: 
Richard A. Whittaker

Ce n’était pas le plus beau match, mais les Gee-Gees ont vaincu les Warriors de Waterloo en remportant le duel de vendredi par la marque de 80-48 pour porter la fiche des Warriors à 2-4.

Stephanie MacDonald a continué sur sa lancée dès le début du match, marquant sept des 13 premiers points des Gee-Gees. Elle a terminé la rencontre avec 26 points, à seulement un de son sommet en carrière qui s’élève à 27. Elle a à nouveau été très efficace, conservant une moyenne de 73 % et inscrivant en moyenne un point par minute sur le terrain.

Les Gee-Gees étaient toujours privés des services de la garde partante Kellie Ring, mais son absence ne s’est pas trop fait ressentir ce soir. La vétérane Sarah van Hooydonk a également manqué une troisième partie de suite. La recrue de 6 pieds 3 Akpene Kwamie est pour sa part revenue dans l’alignement.

L’entraineur-chef Andy Sparks a pu répartir les minutes de jeu, en donnant au moins neuf à chaque joueuse. « C’était bien de pouvoir faire jouer les filles qui ne jouent pas souvent. Certaines se sont démarquées », souligne Sparks. « Julia [Soriano] et Steph [MacDonald] ont été excellentes aujourd’hui, mais d’autres n’étaient pas au sommet de leur forme. Dans l’ensemble, on va la prendre. »

« Je crois que nous avons été passives à quelques moments ce soir. Elles sont probablement meilleures que ce qu’elles ont montré aujourd’hui, mais elles ont semblé être un peu sur les talons », dit-il au sujet de ses réservistes. « Celles qui n’ont pas joué devraient avoir hâte. Alors c’est ce que tu essaies d’obtenir de ce match. Nous avons manqué de cohérence, mais à d’autres moments, on paraissait très bien. Nous ne sommes pas encore à 100 %. »

Au total, les Gee-Gees ont subi 17 revirements au cours de la soirée. « C’est beaucoup trop. C’est un exemple de ce que nous devons régler. Ça viendra. »

Marti Killeen a mené l’attaque des Warriors, mais elle a été limitée à seulement 13 points. Kristen Osborne a ajouté 10 points, alors que Waterloo n’a réussi que 34 % de ses lancers et a accordé 45 rebonds au total aux Gee-Gees du côté offensif. Elles ont légèrement augmenté leur pourcentage d’efficacité en deuxième demie en marquant 32 points, comparativement à 16 en première demie.

Les Gee-Gees seront de retour sur le terrain demain soir à compter de 18 h pour affronter les Golden Hawks de Laurier. Les deux équipes ont des fiches de 6-1 après une victoire contre les Ravens de Carleton, vendredi soir.

Sparks et les Gee-Gees s’attendent à un match bien différent demain. « C’est important de garder une bonne intensité, peu importe contre qui on joue », mentionne Julia Soriano qui a réussi ses cinq lancers de deux points en première demie et qui a terminé la rencontre avec 14 points et cinq interceptions.

« Je crois que nous avons réellement progressé depuis le début de la saison. Nous avons une meilleure chimie, alors l’attaque est beaucoup plus fluide. Et nous allons avoir la même intensité et travailler aussi fort que ce soir lors du match de demain. »

POINTAGE

                             1              2              3              4            F

Ottawa                  21           19           24           16           80

Waterloo               7              9            14           18           48