Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

RÉSUMÉ : Après une défaite contre les Redmen, c’est la fin pour les Gee-Gees

Dimanche 25 Février 2018
Two hockey players reach for the puck
Photo: 
Greg Mason

Dimanche soir, à Montréal, la saison 2017-2018 a pris fin pour l’équipe de hockey masculin de l’Université d’Ottawa, qui s’est inclinée par la marque de 6-3 face aux Redmen de McGill lors du match décisif de la deuxième ronde des séries éliminatoires.

« Je pense que la meilleure équipe a gagné ce soir », a fait savoir l’entraîneur-chef Patrick Grandmaître après le match. « Je l’avais dit après le match numéro deux : nous devions être parfaits pour battre cette équipe en séries éliminatoires. Je ne pense pas que nous avons joué un match parfait. Ils ont monté leur jeu d’un cran, mais pas nous. »

McGill n’a pas tardé à prendre les devants : à peine cinq minutes après le début du match, Max Daigle a trouvé le fond du filet. Puis, au milieu de la deuxième période, dans la cohue devant le filet, les Redmen ont doublé leur avance.

Les Gee-Gees se sont empressés de riposter : Mathieu Newcomb s’est emparé de la rondelle libre près du filet et a inscrit son premier but des séries.

Toutefois, le but des Gee-Gees n’a pas diminué l’ardeur des Redmen, qui ont marqué un but quelques secondes plus tard et ont repris ainsi une avance de deux points.

Ottawa a fait pression dès le début de la troisième période, mais McGill a eu de la chance encore une fois et a inscrit un autre but après deux minutes de jeu. L’écart venait de se creuser à trois buts.

Rapide, Kevin Domingue s’est élancé seul vers le but adverse, mais s’est fait trébucher et a donc obtenu un lancer de punition. Bien qu’il ait raté la cible lors du lancer de punition, il s’est emparé de la rondelle tout de suite après la mise au jeu suivante et a déjoué le gardien, rapetissant ainsi l’écart à deux buts.

Quand Ottawa a écopé d’une punition pour avoir eu trop de joueurs sur la glace, McGill a récolté un but huit secondes après le début de l’avantage numérique.  

Connor Sills a marqué un but à 30 secondes de la fin du match, mais McGill a lancé la rondelle dans un filet désert et a crié victoire.

« Je pense que cette ronde nous a appris que pour aller loin dans les séries, il faut toujours être à notre meilleur », a ajouté Grandmaître. « Cela nous rappelle que nous devons bien jouer tout le temps et qu’il ne faut jamais se reposer pendant un match. Nous n’étions pas au sommet de notre forme ce soir. »

Si la saison des Gee-Gees, qui semblait des plus prometteuses, a pris fin sur une note décevante, il y a néanmoins beaucoup de points positifs à retenir.

Grandmaître a souligné la deuxième moitié de la saison, lors de laquelle le gris et grenat a obtenu une fiche de 8-3-1.

« Après Noël, nous avons eu du succès et nous avons maintenu notre cadence jusqu’en séries éliminatoires. Nous avons donné du fil à retordre à McGill et nous aurions pu remporter le match numéro deux. Nous menions et le match était à égalité au début de la troisième période. »

« Si vous m’aviez demandé, il y a deux ans, si nous pouvions nous rendre en séries dès la deuxième année, je vous aurais répondu non sans hésiter. Nous allons apprendre de nos erreurs et nous améliorer. »

— Cameron Penney