Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

Les cinq meilleurs moments de l’histoire du Match Panda : 1979

Mercredi 28 Août 2013
Panda Graphic from 1979 game.

Les Gee-Gees accueilleront le retour du Match Panda le samedi 5 octobre 2013, au terrain des Gee-Gees. Au cours des semaines précédant le match, le geegees.ca présentera cinq des Matchs Panda les plus mémorables de ses 44 ans d’histoire.

Le Panda original prend sa retraite

En 1979, la rivalité entre les programmes de football des Ravens de Carleton et des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa battait son plein. Il s’agissait aussi de la dernière année où l’équipe victorieuse repartirait avec la peluche Pedro. Tout était donc en place pour que le 25e Match Panda annuel soit un moment inoubliable pour tous.

Bien que le Match Panda était reconnu pour ses mauvais tours, son vandalisme et les manigances des partisans sous l’influence de l’alcool, la 25e édition de cet affrontement faisait fi des mauvaises réputations et mettait plutôt en valeur la performance sportive, la participation aux séries et l’hommage rendu au panda original, qui avait suscité tant de joie et d’excitation dans la capitale nationale chaque année.

Pour se remettre dans le contexte, il faut comprendre que le trophée du panda était particulièrement significatif cette année-là. Au cours de ses 25 ans de loyaux services, l’ourson Pedro avait été kidnappé à maintes reprises, enterré sous le terrain du parc Lansdowne et en avait subi bien plus encore. C’est donc avec le bien-être du vieux Pedro en tête que l’on avait décidé d’enfin le laisser prendre sa retraite. Est ensuite venue la question cruciale : qui aurait l’honneur de rapporter le panda chez soi après son 25e Match Panda?

À cette époque, les Gee-Gees menaient la série des Matchs Panda avec une fiche de 17 victoires et de 7 défaites. Cependant, en raison de deux défaites Panda consécutives, la confiance du gris et grenat était ébranlée. La défaite de la saison précédente avait été des plus douloureuses, puisqu’elle avait éliminé toute chance de participation aux séries des Gee-Gees, les obligeant à se retirer de l’action.

Pourtant, il est étonnant de constater à quel point une seule année peut faire toute la différence. Cette année-là, les Gee-Gees se trouvaient à triple égalité avec Carleton et Queen’s pour la première place. Ainsi, une victoire assurerait non seulement une participation aux séries éliminatoires, mais aussi l’avantage de disputer le premier match à domicile. Les joueurs d’Ottawa savaient qu’il ne s’agirait pas d’une victoire facile; le Match Panda serait l’affrontement le plus difficile à prédire de toute la saison.

L’enjeu étant de taille, l’entraîneur-chef Cam Innes avait déclaré dans une entrevue avec le journal The Fulcrum que « Pedro est un ours important pour nous, nous l’avons remporté 17 fois sur 24. C’est pourquoi nous croyons que le campus de l’Université d’Ottawa est le domicile légitime de Pedro. »

En faisant preuve de persévérance, les Gee-Gees ont dominé l’affrontement et infligé une défaite de 28-16 aux Ravens. C’est l’excellente offensive d’Ottawa qui lui a assuré la victoire, grâce à des attaques constantes et variées tout au long du match. Rick Zmich et Fred Zlepnig se sont partagé le rôle de quart-arrière, chacun s’étant illustré durant la partie.

Zmich a connu l’une de ses meilleures performances chez le gris et grenat, ayant réussi 13 de ses 19 passes pour un total de 229 verges. Zmich a aussi joué le rôle de botteur de dégagement, envoyant le ballon de nombreuses fois, avec une moyenne de 46,2 verges. Aujourd’hui, Zmich demeure l’un des meilleurs Gee-Gees de l’histoire du programme et a été intronisé au Temple de la renommée du football des Gee-Gees.

À la demie du match, il demeurait encore impossible de prédire le résultat de la partie, puisque chacune des équipes avait brillé lors des deux premiers quarts en combinant de nombreuses attaques et un solide jeu défensif. Le pointage était alors de 14-13 en faveur des Gee-Gees. La défensive du gris et grenat a fait preuve à la fois d’aplomb et d’endurance durant la deuxième demie, n’allouant que trois points aux Ravens pendant les trente dernières minutes du match. De plus, elle a réussi à contenir l’attaque au sol de Carleton, qui n’a obtenu que 60 verges au cours du match.

Cette victoire a donné un élan aux Gee-Gees pour le début des séries et a permis à Pedro de réintégrer son véritable domicile une dernière fois. Une réplique de bronze du panda a été coulée pour poursuivre la tradition du Match Panda pendant de nombreuses années. Le Panda original a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en souvenir de cette tradition historique.

**

Vivez le prochain chapitre de l’histoire du Match Panda : achetez vos billets pour la partie du 5 octobre dès aujourd’hui. Communiquez avec la billetterie des Gee-Gees au 613-562-5800, poste 4337.

Vous aimeriez partager vos souvenirs du Match Panda? Faites-nous-en part sur notre page Facebook.