Logo des Gee-Gees
Université d'Ottawa

Sachez quand vous pousser à la limite, et quand relaxer

Jeudi 9 Novembre 2017
Athlète à l'entraînement | Athlete pushing it hard

Peut-être vous êtes-vous déjà dit : « Bon, aujourd’hui, c’est au tour des jambes » ou encore « Là, on s’occupe des pectoraux » … ou de n’importe quelle autre partie de votre anatomie.   Ce qui peut arriver lorsqu’on met l’accent sur un seul groupe musculaire, c’est qu’on en vient à le pousser tellement qu’on a l’impression de sentir ses muscles se développer à mesure. C’est plaisant, mais ce qui l’est moins, c’est la douleur musculaire différée, ou encore les « DOMS » pour « Delayed Onset Muscle Soreness ».

Les DOMS sont le plus souvent consécutifs à une séance d’exercice éprouvante, mais il arrive aussi de ressentir de la douleur pendant l’exercice. On a alors tendance à l’associer à l’effort maximum qu’on vient de faire, et on continue la séance.  Or, la douleur ressentie sur l’appareil peut indiquer un problème.  Si la douleur est vive, que ce soit à l’articulation ou au dos, la consigne est simple :
ARRÊTEZ!
C’est souvent une question de technique. Êtes-vous bien positionné?  Est-ce que vous faites l’exercice de la bonne manière? Au besoin, rectifiez cela, et reprenez votre séance.

La douleur revient?

Arrêtez, et soyez attentif à ce qui se passe :  côté technique, c’est bon? Votre positionnement, correct? Allez-vous trop vite? Essayez plus lentement. Pas trop, quand même, mais de manière à bien ressentir ce qui se passe.  

Si la douleur est toujours présente à l’effort, l’amplitude de votre mouvement est peut-être trop grande, et vos articulations vous lancent un message… qu’il faut écouter.  Prenez une pause et revenez en effectuant des mouvements plus courts.  Pousser trop loin n’apporte rien et comporte des risques. Allez moins loin, surtout avec de lourdes charges, et vous connaitrez de bons entrainements.

 La douleur persiste dans vos articulations ou dans votre dos? Cessez tout exercice pour le reste de la journée.  Si vous avez fait les vérifications et ajustements indiqués sans que la douleur ne disparaisse, n’allez pas plus loin, car vous risqueriez de vous blesser.    

Dites-vous bien qu’arrêter un exercice en raison de la douleur, c’est la bonne chose à faire, et ce n’est pas « moumoune ». 

Êtes-vous encore incertain de vos limites? Vous pouvez toujours vous inscrire avec un entraineur personnel. Vous pouvez retrouver la liste de nos entraineurs ainsi que le formulaire en ligne ici.